Médecine DU SPORT
Compte tenu de l’engouement actuel pour les activités sportives et de loisirs (crossfit etc.) il est certainement judicieux d'indiquer que si la pratique du sport est bonne pour la santé elle peut, parfois, s'avérer être une source d’inconvénients plus ou moins sévères. 
Si la grosse traumatologie (polytraumatisme, grosse fracture, etc.) relève des services d’urgences, la petite traumatologie, survenant ou non sur les terrains de sport, relève, le plus souvent, de la médecine sportive ambulatoire dont les indications courantes sont :
  • les traumatismes articulaires
      de type entorse  : cheville, genou, poignet, doigts etc.
      de type luxation : rotule, clavicule etc.
  • les accidents tendineux ou musculaires
    comme les contusions, contractures, élongations, claquages, déchirures, arrachements, ruptures partielles.
  • Les pathologies osseuses traumatiques ou chroniques :
      fracture de fatigue, périostite, ostéochondrite de l'enfant.​
  • Les tendinopathies aiguës ou chroniques :
      bursite, ténosynovite, tendinite de type tennis elbow, tendon d’Achille, rotule, épaule, poignet, fasciite plantaire etc.
Cette « petite traumatologie » est souvent négligée et traitée par des moyens inadaptés ou démesurés.  Pourtant, surtout chez le sportif, cette pathologie nécessite un diagnostic précis, établi après un examen clinique soigneux et des examens complémentaires, afin d'aboutir à une prise en charge thérapeutique appropriée, gage d’une reprise rapide des activités ou de la fonctionnalité quotidienne.
Il est bon d'attirer l'attention sur le fait qu'un médecin consciencieux s’intéresse également à la prévention.  Ainsi, on ne répétera jamais suffisamment que le meilleur ami du sportif qui souhaite éviter la blessure est l'échauffement.  En outre, il convient d’utiliser un matériel adapté, de s’étirer en fin d’entraînement et surtout de consulter dès les premiers signes de douleur, sans attendre que la blessure ne s’aggrave.
Enfin, rappelons que la consultation n’est pas réservée aux sportifs de haut niveau et qu'elle accueille, tout naturellement, l'ensemble des sportifs occasionnels porteurs de problèmes liés à leurs activités physiques spécifiques et même les non sportifs !