Le temps des bonnes résolutions, voici 7 conseils pour vous aider à réussir !

3.1.2019

 

C'est le début d'une nouvelle année et c'est pour nous l'occasion de vous souhaiter à nouveau nos meilleurs vœux de réussite et bien évidemment de santé !

 

C'est le moment idéal pour évoquer les bonnes résolutions, vous savez celles que nous prenons toutes et tous et qui ne durent trop souvent à peine plus de temps qu'il nous en a fallu pour les prononcer !

 

Perte de poids, arrêt de la cigarette, remise au sport etc. ce ne sont pas les objectifs ambitieux qui manquent !  Avant, hélas, que, bien souvent, les contraintes du quotidien ne reprennent le dessus et nous éloignent de nos volontés de mieux faire. 

 

Comment peut-on faire pour tenter de changer la donne et faire en sorte qu'en décembre prochain vous puissiez être fier(e) de vous ?

 

Stéphane Poli, Life and Business Coach chez H&N CLINIC vous donne quelques conseils simples pour vous aider à transformer vos désirs en réalités.

 

 

 

 

 

N'exigez pas de vous l'impossible !

 

 

 

 

Les bonnes résolutions c'est très bien mais elle doivent être appréhendées avec sagesse.  Vouloir tout faire d'un coup correspond à l'archétype relayé et amplifié par les médias et notre société mais ne correspond pas à la réalité de notre condition humaine.  Superman et Wonder Woman n'existent pas et, à bien y réfléchir, c'est là une merveilleuse nouvelle qui va nous permettre de mieux nous sentir, d'équilibrer et accorder nos volontés, nos objectifs, avec notre nature réelle.

 

Commençons simplement par prendre un peu de temps pour réfléchir et faire le point.  Qui sommes-nous réellement, que voulons-nous vraiment changer en nous et dans nos vies ?  Acceptons nos imperfections avec réalisme et bienveillance puisque nul être ne peut se prétendre parfait.  Tentons ensuite de définir, au maximum, trois points que nous souhaiterions voir évoluer positivement tout au long de l'année.  

 

 

 

 

 

Vos objectifs vous servent et vous ne servez pas vos objectifs !

 

 

 

 

Prenez le contrôle de la situation et maîtrisez vos objectifs car ils vous appartiennent et non l'inverse.  Une erreur courante qu'on observe lorsqu'on coache une personne consiste à voir celle-ci donner, de bonne foi, une importance beaucoup trop grande et importante à ceux-ci.  Cela engendre une déconnexion.  La personne entre alors sans s'en rendre compte dans un cercle vicieux car elle perd le sens de la réalité, des priorités.  Peu à peu (souvent très vite) les objectifs fixés deviennent dans son esprit des tyrans qui la contrôlent, des contraintes implacables qui la stressent.

 

Sans plaisir, sans prise de distance, sans maîtrise, l'échec se dessine.  Vos objectifs vous appartiennent et vous n'appartenez pas à vos objectifs.  Sachez les considérer comme des directions fortes pour vous guider tout au long de l'année et rien de plus.  Vous conserverez alors le plaisir et la joie qu'ils vous ont inspiré au début du processus.  Ce sont des amis que vous tentez de rejoindre et non des juges qui doivent vous faire peur !

 

 

 

 

 

Ne pensez pas que vous devez tout réussir mais que vous pouvez tout réussir.

 

 

 

 

 

Rome ne s'est pas faite en un jour dit le proverbe.  Toute les grandes constructions de l'humanité ont connu des moments forts et des moments difficiles.  C'est avec une vision ouverte, large, qu'il convient d'appréhender les choses.  Vous connaîtrez forcément des périodes de doutes, de "moins bien", des moments de découragement.  Comprendre que c'est normal, savoir les anticiper, vous permettra de mieux "surfer sur la vague" au moment où ils apparaîtront.

 

Même si on en parle souvent moins, sachez également gérer les moments d'euphorie, ces moments où des résultats positifs arrivent.  Sachez vous en féliciter et les apprécier sans pour autant croire que le plus dur est fait, gardez la tête froide et les idées claires.  Seule la constance au final compte et se révèle gage de réussite.

 

Dans chaque moment, n'oubliez pas que les objectifs fixés sont VOS objectifs, des amis, des soutiens qui vous encouragent.  Garder en tête que si à la fin de l'année vous avez réussi à atteindre 40, 50 ou 80% de vos objectifs initiaux vous pourrez être légitimement très satisfait(e) de vous car vous aurez énormément progressé !  Les individus sont souvent incapables de bien évaluer une situation quand elle les implique directement.  Si, sur un an, vos rémunération augmentaient de 25% ne seriez-vous pas très heureux(se) ?

 

Et puis, n'oubliez pas que vous pouvez réussir le 100 % c'est extrêmement motivant ! 

 

 

 

 

 

 

Avancez par touches successives.

 

 

 

 

Tel un peintre qui pose une à une chaque petite touche de peinture pour construire son oeuvre, vous devez réaliser, intégrer, que tous les grands changements ne se font pas véritablement par des "cassures" ou des révolutions mais bien plus pragmatiquement par des évolutions en apparence superficielles. 

 

Il est tentant de penser qu'il va y avoir un grand déclic, un moment crucial à partir duquel tout deviendra évident, parfait dans l'accomplissement.  Contrairement aux films hollywoodiens, dans la vie pas de grande scène, pas de musique entraînante au moment d'opérer les changements.  C'est l'accumulation de "petits riens" répétés quotidiennement qui feront au final les plus grandes différences, les plus belles réussites.

 

Petit exemple, pour illustrer ce propos.  Imaginons un homme qui a l'habitude de manger dans un fastfood, une fois par semaine, en dehors des heures de repas, tel un petit "réconfort" pendant qu'il fait ses courses, le samedi par exemple.  Sachant qu'un repas dans un fastfood représente en moyenne 1000 kcal, cela représente un total de 52000 kcal/an.

 

Cette habitude alimentaire qui semble anodine et qui peut générer un plaisir chez l'individu représente pour un homme, entre 18 et 40 ans, sédentaire, une année kilocalorique comportant 22 jours de plus.  Pour schématiser, cela revient à dire que cet homme vit des années alimentaires de... 387 jours !  Que celui-ci change progressivement ses habitudes, par touches successives (un café et un gâteau à la place du repas au fastfood, puis une salade de fruits, puis un fruit etc. ) et il changera en profondeur et positivement sa vie.

 

Chaque pas a de la valeur car sur le chemin qui mène au succès tous les mètres parcourus, par définition, possèdent la même longueur et la même importance qu'ils soient situés au début, au milieu ou à l'arrivée.      

 

 

 

 

 

 

Gérer le rapport aux autres.

 

 

 

 

 

Lorsqu'on entre dans les bonnes résolutions seul, sans être aidé ou accompagné il est particulièrement important de ne point oublier qu'il va falloir gérer le rapport aux autres.  Amusez-vous à vous considérer comme une entreprise ou un personnage politique qui doit gérer sa communication.   

 

Votre relâchement, votre écart par rapport à ce que vous aviez annoncé, pourra être un peu moqué et il vous faudra alors ne pas perdre pied, vous décourager, culpabiliser.

Sachez dédramatiser la situation sans honte ou agressivité et retourner, par exemple avec humour. la situation.

 

Apprenez à être imperméable aux critiques et à trouver en vous l'énergie et la force intérieure nécessaire, une bulle impénétrable aux doutes et critiques venus de l'extérieur.  Garder en tête que cette situation est logique et que la vivre ne changera rien à votre volonté, à votre plan. 

 

Dans ces moments, n'oubliez pas que vos objectifs sont vos amis, qu'ils vous attendent et vous encouragent à les rejoindre.  Petit conseil, pour décrisper une situation qui pourrait vous blesser servez-vous des proverbes comme... voyons voir... pourquoi pas : "Rome ne s'est pas faite en un jour" !?

 

Enfin, jouer la carte de la franchise et évoquez vos difficultés.  Faites comprendre à votre entourage que ce n'est pas forcément un manque de courage de votre part qui vous empêche de réussir mais simplement le fait qu'il est très difficile de changer en profondeur et rapidement des habitudes installées depuis longtemps.  Expliquer également aux personnes que les changements se construisent progressivement.  Et si vraiment cela ne suffit pas, conservez le lien qui vous a conduit à cet article et... envoyez le leur !

 

 

 

 

 

 

Entretenez la flamme du plaisir !

 

 

 

 

 

Maintenant que vous êtes décidé(e), sachez garder présent dans votre esprit la joie et le plaisir que vous aurez lorsque votre objectif sera atteint et que vous aurez réussi !  Motivez-vous !  Sachez garder en vous et faire croître la flamme de la joie car elle constitue une immense source d'énergie.

 

On oublie malheureusement trop souvent que le plus sûr moyen d'avancer et de réussir de grandes choses ne réside pas dans la peur, les reproches et la souffrance.  Il n'est pas de plus grand moteur dans une existence normale que la passion, la joie et le plaisir.

 

Lorsqu'un être humain tombe amoureux il voit la perception de sa propre vie se métamorphoser positivement ce qui décuple ses capacités et ses possibilités.  Prenez exemple de ces situations.  Retrouver en vous les sentiments positifs que vous avez ressenti lorsque vous avez obtenu ce que vous désiriez et projetez les sur les nouveaux objectifs que vous vous êtes fixés. 

 

Enfin, sachez, de temps en temps, prendre un moment particulier pour vous recentrer, faire le point, avec bienveillance, sur vous, le chemin déjà accompli, les éléments à améliorer.

 

 

 

 

 

N'ayez pas peur de l'échec, ne l'aimez pas c'est tout !

 

 

 

 

 

Dernier point mais non des moindres, n'ayez pas peur de l'échec.  Nous avons en Europe une tendance toute particulière à envisager un échec comme la pire des choses.  Ce n'est pas le cas dans toutes les cultures.  Au Canada ou aux Etats-Unis, les interlocuteurs dans les milieux économiques comprendront toujours mieux une personne qui se relève d'un échec qu'une personne qui n'aura rien fait, rien tenté.

 

Une fois encore, James Bond, le héro parfait à qui tout réussi, est un mythe, il n'existe pas.  Dans la vie réelle, un échec peut même s'avérer être utile sur le long terme s'il permet à un individu de mettre en place des solutions nouvelles, des mesures mieux adaptées à une situation. 

 

Une dernière petite phrase en signe de conclusion et de motivation supplémentaire : "L'échec est le fondement de la réussite" Lao-Tseu

 

 

 

 ______________________________________________________

 

Stéphane Poli

Life & Business Coach

H&N CLINIC

0494 30 60 30

 

   

Share on Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

Bienvenue sur le nouveau site H&N CLINIC !

November 4, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload